Les parents d’enfants autistes: La gestion du stress

Rédactrice, Anne Boulanger

Être parent d’un enfant atteint du trouble de spectre d’autisme peut être très stressant puisque ces enfants se développent très différemment des enfants sans déficience. 

L’autisme est souvent caractérisé par des difficultés de comportements, des déficiences sociales, des troubles de communication, de l’isolation, des comportements répétitifs et des intérêts intenses (Stöppler, 2019). 

Les sorties au public, les changements de routine et les troubles de comportement et de communication deviennent tous des aspects stressants pour les parents.

Phetrasuwan et Miles ont démontré que les parents d’enfants autistes, plus spécifiquement les mères, éprouvent du stress ainsi que des niveaux relativement élevés d’anxiété et de dépression. Elles sont affectées par le stigma de la société, elles se soucient du délai de développement et de l’autonomie de leur enfant.  

Ces auteurs voulaient déterminer les possibilités de retrouver d’autres sources de stress parental chez les mères des enfants atteints du trouble du spectre autistique (TSA).

En effet, ils ont découvert que les mères ayant un niveau plus élevé d’éducation ressentaient moins de stress parental. Et, les mères qui éprouvaient un stress élevé ont indiqué que les réactions émotionnelles de l’enfant, les expressions de peur ou de nervosité, les problèmes de communication verbale et les relations avec les gens étaient les facteurs de stress les plus importants. 

Du côté social de ces mères, les sources de stress sont le manque de temps pour leurs propres loisirs et la cessation de leur emploi. 

Konstantareas et collègues ont ajouté que les mères ont une tendance à percevoir les symptômes de l’enfant plus sévères. Pourtant, le comportement autoabusif observé chez les enfants autistes lors de leurs crises, l’hyperirritabilité et l’âge plus avancé étaient les facteurs de stress chez les deux parents.

Comment pouvons-nous réduire ces facteurs de stress?

Gika et ses collègues ont examiné l’effet d’un programme de relaxation quotidienne au cours de 6 semaines auprès des mères d’enfants autistes. Ce programme incluait les méthodes de respiration relaxante ainsi que la relaxation musculaire progressive qui pourrait être effectuée à la maison. 

Onze mères d’enfants autistes ont participé à l’étude. Les résultats étaient qu’il y a eu des réductions significatives de stress parental suite à l’achèvement du programme de 6 semaines. 

Les scores médians de stress ont diminué de 37.1% et de 33% des valeurs initiales de l’échelle de stress perçue et l’indice de stress parental, respectivement!

Effectivement, le programme de respiration relaxante ainsi que la relaxation musculaire progressive étaient des méthodes de gestion de stress bénéfiques pour les mères d’enfants autistes.

Même avec l’utilisation d’un programme de relaxation, Grey ajoutait que le TSA demeure toujours une réalité pour les parents d’un enfant atteint de ce trouble. En étudiant 28 parents pour une décennie, l’auteur indiquait que les méthodes de gestion de stress les plus populaires étaient l’usage de services de traitement, la religion ainsi que le support des membres de la famille. 

Après quelques années, les parents utilisaient moins les services de traitement, mais ils se penchaient plus sur la religion et les méthodes de gestion de stress comme mieux apprécier les bonnes qualités de l’enfant. 

Ils ont aussi discuté du fait que les méthodes de gestion du stress auraient changé avec le temps lorsque les comportements des enfants s’amélioraient. Dans tel cas, la vie de famille était entrée dans une routine, les parents avaient mieux accepté l’autisme et ils seraient moins stressés. En plus de changement de méthodes, les parents ont vécu une réduction du besoin d’utilisation des méthodes de gestion de stress. 

Les parents se sentent moins stressés en éliminant l’objectif de « guérir » l’autisme de leur enfant. Au lieu, ils apprennent à vivre avec le handicap. 

Références

Gika, D. M., Artemiadis, A. K., Alexopoulos, E. C., Darviri, C., Papanikolaou, K., & Chrousos, G. P. (2012). Use of a Relaxation Technique by Mothers of Children with Autism: A Case-Series Study. Psychological Reports111(3), 797–804. doi: 10.2466/20.15.21.pr0.111.6.797-804

Gray, D. E. (2006). Coping over time: the parents of children with autism. Journal of Intellectual Disability Research50(12), 970–976. doi: 10.1111/j.1365-2788.2006.00933.x 

Konstantareas, M. M., & Homatidis, S. (1989). Assessing Child Symptom Severity and Stress in Parents of Autistic Children. Journal of Child Psychology and Psychiatry30(3), 459–470. doi: 10.1111/j.1469-7610.1989.tb00259.x 

Phetrasuwan, S., & Miles, M. S. (2009). Parenting Stress in Mothers of Children With Autism Spectrum Disorders. Journal for Specialists in Pediatric Nursing14(3), 157–165. doi: 10.1111/j.1744-6155. 2009.00188.x

Stöppler, M. C. (2019, September 23). Autism: Symptoms, Signs, Causes & Treatment. Retrieved from https://www.medicinenet.com/autism_symptoms_and_signs/symptoms.htm

Leave a Reply